Le B de la rebellion

La cuisine du graphiste

23 mars 2018

Une histoire conté sur Print :
Au dessus des portes du sinistre camp de concentration d’Auschwitz trônait la non moins sinistre inscription en lettres forgées « Arbeit macht frei », le travail rend libre… Chouette, non ?
Si vous regardez bien, vous verrez que le B est étrange. C’est l’œuvre d’un prisonnier du camp, qui avait été forcé de travailler dans l’atelier du serrurier au camp, et qui avaient délibérément placé le «B» à l’envers.

 

arbeit-macht-frei

screen-shot-2018-03-12-at-3-32-41-pm-1

 

L’artiste française Michele Deodat a transformé ce B inversé en symbole en réalisant une sculpture en son honneur. La sculpture se trouve à Berlin
1b8aa86c8e-1
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
La cuisine du graphiste

La cuisine du graphiste

Graphiste et directeur artistique indépendant, la Cuisine du graphiste est née de mon besoin de rester en éveil, partager, et me créer des archives Vous pouvez me joindre par mail à cette adresse : julien.josset(@)neuf.fr
https://julien-josset.ultra-book.com
0
Vous aimez cet article, laisser un commentaire !x